Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
(0 / 0 votes)

Adobe Premiere Elements 8

Lire tout le test sur clubic.com > Montage vidéo : comparatif de 5 logiciels pour PC

Premiere Elements 8 - boite
Adobe Premiere Elements est généralement considéré comme une solution de montage relativement simple d'utilisation, mais très lourde. La version 8 s'enrichit de quelques nouveautés intéressantes, tournant toutes autour de l'analyse automatique des images. Celles-ci sont assez séduisantes, mais à quel prix pour les ressources système ?

Interface

Comme les versions précédentes, Premiere Elements partage les grandes lignes de l'interface de son compagnon Photoshop Elements. Pour la version 8, la collaboration entre les deux logiciels va même plus loin, puisque l'organiseur de médias est désormais commun aux deux logiciels, et fournit de ce fait une même interface pour gérer photos et vidéos, sans aucun doute plus agréable que le panneau Organiser des versions précédentes, notamment pour gérer les étiquettes automatiquement attribuées aux séquences vidéo lors de leur importation (voir partie Importation de vidéos).

Premiere Elements 8 organiseur

Pour le reste, on retrouve exactement l'interface de Premiere Elements telle qu'on l'avait laissée avec la version 7, sa disposition multi-panneaux et ses onglets de couleur Organiser, Modifier, Créer et Partager. Les fonctionnalités associées à ces onglets n'ont pas bougé : Organiser donne accès aux différentes sources d'acquisition, aux modèles de films instantanés ou aux éléments balisés. Le panneau Modifier correspond grosso modo à la partie montage : elle donne accès aux films importés, aux effets, aux transitions ou encore aux titres. La partie Menus du disque parle d'elle-même et permet d'ajouter un menu dans le cas de la création d'un disque. Enfin, la section Partager donne accès aux possibilités de publication (création de DVD, exportation vers un fichier…). À la différence des autres logiciels dont les onglets donnent accès à des interfaces complètement distinctes, Premiere Elements affiche en permanence l'espace de travail (fenêtre de prévisualisation, banc de montage), seul le panneau latéral étant affecté. Cette approche est toujours un peu rebutante, mais caractéristique d'Adobe.

Premiere Elements 8 interface
Malheureusement, aussi agréable soit-elle, l'interface de Premiere Elements est toujours entachée par de très gros problèmes de réactivité sur notre machine de test. Il n'est pas rare d'attendre plusieurs secondes, voire plusieurs dizaines de secondes pour afficher certains éléments comme la liste des titres ou des transitions.

Importation et gestion de vidéos

La partie acquisition ne bouge pas d'un iota par rapport à la version 7. Celle-ci ajoutait les caméscopes AVCHD aux périphériques déjà pris en charge (Camescopes DV et HDV, appareil photo numérique, webcam ou téléphone portable). On retrouve également le traitement automatique des vidéos lors de leur importation : détection de scènes et, surtout, classement automatique selon des critères tels que l'exposition et nouveauté qui a son importance dans Premiere Elements 8, la présence de sujets en mouvements ou de visages. On notera toujours l'absence, de plus en plus logique cela dit, de toute forme de capture analogique. Néanmoins, la plupart des concurrents de Premiere Elements offrent toujours cette possibilité. Bon point en revanche pour la possibilité d'effectuer de l'acquisition image par image pour les animateurs, avec affichage des trames précédentes en surimpression, ce qui permet de caler les objets de manière à créer des animations fluides.
Premiere Elements 8 acquisition

Montage

La principale nouveauté de Premiere Elements 8 en matière de montage réside dans le mode Raccord Automatique. Celui-ci offre la possibilité d'analyser automatiquement les clips importés dans un projet afin de détecter les passages superflus : plans fixes sans intérêt, passages trop flous, pas assez éclairés ou encore manquants de stabilité. Les passages en questions sont alors identifiés dans la ligne de temps : les supprimer crée automatiquement un raccord avec fondu enchainé. La pertinence des choix opérés par le mode est variable selon les vidéos testées, mais semble relativement correcte. Malheureusement, cette fonctionnalité, comme beaucoup de nouveautés de Premiere Elements basées sur la même technologie, nécessite une phase d'analyse des vidéos assez fastidieuse.
Premiere Elements 8 montage
Pour le reste, on retrouve le fonctionnement de la version précédente, toujours basé sur deux modes de montage. Le premier, destiné aux néophytes, est un mode « ligne de scène » qui correspond aux modes « clips » de la plupart des logiciels grand public. Dans ce mode, vous vous contentez de glisser/déposer des bouts de film dans des cases, et d'appliquer des transitions entre celles-ci. Le second mode est bien entendu la ligne de temps, qui affiche par défaut trois pistes vidéo (associées à leurs pistes audio respectives), une piste audio pour la bande-son additionnelle et une piste de commentaire. Pour commencer à monter, il suffit de glisser/déposer un clip dans une des pistes vidéo. Les pistes sont réglables en hauteur dans l'interface. Trois pistes sont proposées par défaut, mais il est possible d'ajouter des pistes supplémentaires.

Premiere Elements 8 ajout de pistes

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir