Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
(0 / 0 votes)

JOURNAL DE BORD

Week-end avec Olivier et Laetitia

Navire : ATHOS II - Bénéteau escapade

Chef de bord : Christophe 

Vendredi 30 juillet 1999

Départ du chenal de Marennes Oléron 18h30, le ciel est bleu sans nuage, il y a un vent léger (force 2, échelle de Beaufort), nous faisons route vers le sympathique mouillage de l'île d'Aix. Nous arriverons au mouillage vers 22h30. Nous faisons route avec un vent de Nord-Ouest, une brume d'orage affaiblit la visibilité (nous distinguons à peine la côte !)

Samedi 31 juillet 1999

Départ de l'île d'Aix à 9h30, le ciel est bleu sans nuage, mais il y a de la brume (on ne distingue même pas l’île de Fouras. Nous faisons route vers le port

de La Rochelle pour y déjeuner. Le vent est léger, mais de bons petits ris (force 2 > 3) nous poussent vers notre destination. La Mer est belle, des petits clapots frappent l'étrave. Nous arrivons à La Rochelle à 13h30 (Escale au port des Minimes). Après un excellent déjeuner, nous repartons vers 14h30. Direction Fort Boyard ! Nous ferons notre escale du soir au port de Boyard-Ville. Toujours de la brume, la côte n'apparaît pas. La Mer est toujours aussi belle, le vent moyen « petite brise » (force 3). Le bateau glisse et le ciel est bleu. Arrivée au Nord-Ouest de l'île d'Aix vers 17 h. Nous tirons quelques bords autour de Fort Boyard et nous entrons au port de Boyard Ville, il est 18h30. La manœuvre d'accostage s'avère difficile avec du trafic, mais l'accostage est réussi, la main du maître y est pour beaucoup ;-). Les moussaillons sont maladroits pour amarrer, une personne sur le quai rie d'eux !

Dimanche 1er août 1999

Nous partons du port avec la marée, 8h30, le vent est nul, la Mer est d'huile, le temps clair et le ciel bleu sans un nuage (on aperçoit l'île de Ré). Naviguons au moteur jusqu’à l'île d'Aix, où nous faisons escale une petite heure, le temps de caresser le front des chevaux qui tire la calèche de promenade, un petit arrêt dans le supermarket de l'ile, afin de retirer quelques billets pour acheter quelques huîtres pour déjeuner et le pineau de Charente, « N'oublions pas l'apéro ! ». Un petit jus d'orange à la terrasse du café sous les grands cyprès qui nous ont accueillis. Et nous repartons pour un mouillage devant le Tridoux. Je descends sur l'échelle de bain pour faire trempette, mais le courant est trop fort pour nager et lâcher l'échelle. 12 h, mes matelots ne se sentent pas très bien. La mer a pris quelques formes, le soleil est à l'aplomb, le bateau joue au cheval à bascule. Je décide (sans trop de désaccords avec mes loups de mer "d'huile") d'aller mouiller face au fort de la rade. Là, nous déjeunerons ! Une amarre sur la seule bouée restante, des voisins sur un 14 mètres qui lèvent leurs verres d'apéritif pour nous souhaiter la bienvenue, et nous voilà assis dans le carré. La mer est calme, Olivier et Laetitia se sentent mieux. Pour déjeuner, les huitres, on se régale ! Une petite sieste et on repart de l'île d'Aix vers 15h30, sous le soleil et le vent qui se lève (légère brise, force 2). L'arrivée à Marennes à 19h15 clôture notre Week bien sympathique.

Week-end avec Olivier et Laetitia.