Les voiliers de marque Bénéteau

ESSAIS BÉNÉTEAU - DES EXTRAITS DE VOILE MAGAZINE

Essais de bateaux du chantier Bénéteau la marque Française par excellence.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le Bénéteau Sense 50

 Le Sense 50

 sense 50 mouillage Bénéteau innove avec la création de Sense, une nouvelle gamme de voiliers offrant une qualité de vie à bord inédite, alliée à un comportement marin irréprochable, qui va répondre aux nouvelles exigences des plaisanciers hédonistes.

Deux modèles seront proposés dès cette année, un 50 pieds qui a été présenté aux salons d’automne et un 42 pieds que l’on a découvert au Salon Nautique de Paris en décembre 2010.

Vivre le spectacle de la mer

La vie à bord de Sense s’organise autour de trois grands espaces, de la poupe à la proue :
• la vie à l’extérieur avec la plage de bain, le poste de barre et un cockpit de largeur inédite
• la vie diurne en parfaite relation avec l’extérieur : carré et cuisine
• la vie nocturne à l’avant du bateau : chambres et salles d’eau.

 Bénéteau Sense 50 > Un cockpit à la conception innovante

Bénéteau a conçu un cockpit bas qui change fondamentalement la vie à bord. Grâce à cette vraie innovation Sense conserve des lignes tendues et élégantes et un accès à la mer et au carré facilité.

Le cockpit, très large, spacieux et sécurisant est conçu pour accueillir navigants et invités, dans des espaces originaux et pertinents, dégagés des contraintes que génèrent habituellement les cabines arrières.

Sous le cockpit, un espace technique est cependant disponible et peut être aménagé en cabine d’appoint sur les 50’ et plus.

> Un espace de vie abrité qui communique parfaitement avec le cockpitsense 50-02 small

La descente offre un grand confort. Le cockpit est séparé du salon par seulement 3 marches inclinées à 45° pour un accès facilité et sûr, tandis que partout les mains courantes et les fargues généreuses sécurisent la circulation.

Une large surface vitrée et des ouvertures de part et d’autre de la descente s’harmonisent et ainsi l’extérieur et l’intérieur se confondent.

Les aménagements sont personnalisables : 2 cabines, 2 toilettes et au choix une 3ème cabine ou bureau sont proposés pour s’adapter aux désirs de chacun.


> La vie nocturne à l’avant du bateau: chambres et salles d’eau
sense 50-05 small

La chambre du propriétaire et celle de ses invités VIP sont dotées de salles d’eau avec douche séparée.

Ainsi, les cabines bénéficient d’une meilleure ventilation et l’intimité sera privilégiée avec des chambres éloignées des bruits du cockpit et du quai.

Ces choix sont portés pas le parti pris hédoniste de Sense : plus de confort pour le propriétaire et ses invités.

Par ailleurs, tous les systèmes, machines et équipements de pont sont regroupés sous le cockpit pour que les bruits soient éloignés de la zone de vie.

 Carré du Sense 50

Un bateau qui simplifie la vie à bord

Sur Sense, priorité est donnée au plaisir d’être sur l’eau.

> Le plan de pont innove

Pour le confort des invités, les réglages (winches, drisses, écoutes de génois…) sont situés en arrière de la zone « détente » du cockpit.

Le point d’écoute de grand voile est fixé sur un arceau fixe ce qui permet de dégager la descente.

Les postes de barre et de manœuvres sont situés hors de la zone de vie. La main courante de circulation axiale peut se transformer en table d’appoint sur bâbord, ou en assise pour diner autour de la grande table à tribord.

> Plus de liberté !

Sense est conçu pour naviguer en toute liberté.
• La capacité d’eau douce peut être portée à 730 litres.
• Les réservoirs de carburant contiennent jusqu’à 830 litres.
• Le bateau sait accueillir des énergies renouvelables (solaire, éolien)

> Sense est aussi adapté aux technologies de demain :
• Propulsion hybride
• Aides à la manœuvre

De plus, Sense dispose en option de porte d’entrée motorisée, de tables électriques, de stores électriques, d’une TV LCD led 32’ sur ascenseur, d’une station de rechargement et de nombreux autres équipements.

Bénéteau Sense 50Sense : des bateaux marins conçus pour naviguer plus à plat

En croisière, le confort, donc le plaisir, passe aussi par le confort en navigation.

Les formes de carène ont été travaillées avec le cabinet d’architecte Berret Racoupeau Yacht Design, pour délivrer une performance maximale vers 15° de gîte au lieu de 20° habituellement.

L’avantage retiré est évident : les déplacements en navigation sont plus sûrs et plus faciles.

Le trio Bénéteau, Nauta Design, Berret / Racoupeau est une équipe aux talents éprouvés et complémentaires qui possède à son actif le renouvellement complet des 9 modèles de la gamme Océanis.

Beauté intérieure

> Une ouverture sur les tendances du Design

La qualité du design contribue au bien être de son équipage, Sense invite à découvrir des intérieurs élégants et contemporains.

Alpi teinte fruitier avec de la flamme, plancher stratifié chêne blanchi, selleries homestyle, plans de travail en résine de synthèse intégrant les éviers, et équipements High-Tech ont été soigneusement sélectionnés en collaboration avec le studio de design Nauta.

Certaines fonctions s’escamotent lorsqu’elles ne sont pas utilisées : gazinière, TV, assises, etc...

Sense : des bateaux marins qui offrent aux propriétaires et à leurs invités une qualité de vie à bord exceptionnelle.

Spécifications du Sense 50'

Sense offre une très large gamme d’options et est disponible dans 2 niveaux de finition : Inspiration et Sensation.

Caractéristiques techniques du Bénéteau Sense 50 :

Architecte : Berret – Racoupeau
Designer : Nauta Design
Longueur de coque : 14,98 m

sense 50-plan small

Bau Maxi : 4,86 m
Déplacement lège : 14.150 kg
Tirant d’eau GTE : 2,10 m
Tirant d’eau PTE : 1,70 m
Surface GV : 63 m²
Surface Génois : 59 m²
Motorisation : 75 CV
Capacité carburant : 415 L
Capacité eau douce : 530 L
Catégorie de navigation demandée : A8 – B9 – C14

Gallerie photos Bénéteau Sense 50

Voir tout le bateau sur benetau.com > Bénéteau Sense 50

Voir tout le reportage sur voilesnews.fr > Bénéteau Sense 50

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 oceanis 381

BÉNÉTEAU OCÉANIS 381

Extrapolation du First 41 S 5 dont les plans ont été modifiés afin de répondre à un programme de croisière, l'Océanis 381 s'inscrit comme une valeur sûre dans le marché des croiseurs de 11 - 12 mètres.

 oceanis 381

 

L'Océanis 381 est donc doté d'un plan de voilure moins élancé et d'appendices de coque moins profonds que ceux du First 41 S 5, tandis que ses emménagements répondent à un programme de croisière. Pas de doute : le 381 est digne des autres Océanis, offrant la même ambiance conviviale et faisant preuve d'une recherche tous azimuts pour faciliter la vie à bord. Citons ainsi, à l'extérieur : la jupe d'accès facile depuis le cockpit pour l'annexe ou le bain; la grande table de cockpit avec glacière incorporée. À l'intérieur, c'est le volume habitable qui frappe: dans le carré comme à l'entrée des cabines (deux doubles sous le cockpit et une à l'avant), la hauteur sous-barrots se situe entre entre 2,05 m et 1,93 m, et l'impression d'espace est encore accentuée par le généreux éclairage distribué par cinq panneaux ouvrants (plus deux hublots fixes).

Le 381 reprend les bonnes recettes qui ont fait le succès des Océanis : confort au mouillage avec une grande jupe de tableau, confort à l'intérieur avec des volumes généreux et confort en navigation avec un accastillage bien étudié.

 oceanis 381

De bonnes performances au portant

De plus, le plan d'emménagement rend très faciles tous les déplacements, avec un carré en « U » sur tribord, faisant face à une cuisine en long. Il faut enfin mentionner la décoration, aux tons doux, et remarquablement finie, tout en merisier avec des portes d'équipets en cannage. Mais sous voiles, que perd-on en performances par rapport au First ? Affirmons d'emblée que l'Océanis 381 a conservé deux qualités essentielles du bateau dont il est issu : les performances remarquables au portant, et l'équilibre parfait à la barre. Il n'y a qu'aux allures de près que l'Océanis doit vraiment s'incliner. Notre conclusion : le gain en confort vaut bien la perte en qualité de marche.

 oceanis 381

C'est plutôt quand il s'agit de manœuvrer que l'Océanis pèche un peu. Lors des virements de bord, on peste contre la table de cockpit, aussi géniale au mouillage qu'encombrante en navigation quand il s'agit d'embarquer l'écoute de génois. Au moment de se rendre sur la plage avant, on trouve le passavant bien étroit. Il fallait bien que confort et volume habitable se payent à un moment ou à un autre...

Un First assagi façon Océanis pour le plaisir en croisière.

bavaria 38 cruiser

+ L'ensemble console de barre
- table de cockpit.

+ La jupe de tableau

 Bavaria

- Le déplacement malaisé sur
les passavants.
- Le trop peu de rangements
dans la cuisine.

 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Océanis Clipper 441

BÉNÉTEAU OCÉANIS CLIPPER 411

Parce que son programme montre une rare cohérence, parce qu'il présente une silhouette élégante et de flatteuses qualités nautiques, le Clipper 411 s'avère le plus grand succès commercial de Bénéteau. C'est pour toutes ces raisons qu'il fut élu bateau de l'année 1998.

 Océanis Clipper 441

 

Les grands hublots de coque rendent ce carré plus agréable, avec une belle vue sur l'extérieur. La cabine avant, avec son cabinet de toilette, est un modèle du genre.

 

Voici en tout cas une unité qui ne se démodera pas de sitôt, dans la mesure où elle se range déjà parmi les grands classiques, avec sa légère tonture et la ligne de son rouf en parfaite harmonie avec le pont. C'est même un authentique bateau de propriétaire, de ceux auxquels on s'attache pour longtemps, possédant à l'avant un vrai petit appartement composé d'une cabine avec grand lit double (1,90 m de hauteur sous barrots) et grand cabinet de toilette.

 Océanis Clipper 441

Finissons par la table à cartes, de bonnes dimensions, et dotée de rangements généreux ainsi que d'un tableau suffisant pour les instruments électroniques. Sur le pont, on constate que le bateau se mène en toute simplicité. Si on excepte la drisse de grand-voile en pied de mât, tout se manœuvre depuis le cockpit, où l'équipage est de plus abrité par une capote (qu'il faut cependant la baisser quand on manœuvre dans un port ou un mouillage, car elle gêne la vue).

 

Vie à bord: 20/20 !

 

 Océanis Clipper 441

Les deux autres cabines doubles, à l'arrière sous le cockpit, elles aussi vastes et bien dotées en volumes de rangements, se partagent en revanche un cabinet de toilette d'autant plus petit qu'il fait aussi office de placard à cirés. Quant au carré, il s'avère particulièrement agréable, avec sa cuisine en long et son carré décentré à table modulable. On notera aussi les hublots de coque qui donnent une vue sur l'extérieur sans avoir à se lever, tandis que les panneaux ouvrants s'ajoutent encore à l'éclairage et à l'aération.

Le succès historique de Bénéteau, couronné en 1998.

bavaria 38 cruiser

+ La table de carré modulable.

+ La forme des mains
courantes de la descente.

 Bavaria

- Le placard à cirés, trop juste. .

- Les passavants trop étroits
au niveau du cockpit.

 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 First 33.7

 

BÉNÉTEAU FIRST 33. 7

Rapide à toutes les allures, doté d'emménagements vastes et confortables,
ce dix mètres mérite bien l'appellation de course-croisière.
Mais le 33.7 existe en deux versions, l'une plus régate que l'autre.

 First 33.7

 

L'intérieur du First 33.7 manque de rangements et la table du carré est un peu petite. En revanche, la qualité des ébénisteries est de très bonne facture.

 

 

Côté régate, on notera les deux rails d'écoute de génois et celui de grand-voile qui traverse tout le cockpit, ainsi que l'étai creux ; le lest de 1260 kg sur une quille profonde qui porte le tirant d'eau à 2,10 m ; plus l'hélice en bec-de-canard et les passe-coques fraisés... Côté croisière, le 33.7 se montre agréable à vivre ; le carré est bien éclairé, avec des contremoulages nets sur lesquels ressortent des boiseries aux tons doux. La disposition des emménagements reste classique : deux cabines doubles avec grands rangements sous le cockpit ; cuisine en L et table à cartes de part et d'autre de la descente; carré symétrique; cabine avant de bonne taille, séparée du carré par le cabinet de toilette. De quoi loger huit équipiers donc, mais en sachant que la table du carré manque un peu de surface pour accueillir tant de monde, et qu'il aurait fallu plus de rangements pour stocker l'avitaillement d'une croisière loin des ports.

 First 33.7

 

Une barre très précise

 

 First 33.7

Sous voiles, le First 33.7 se mène en toute simplicité, et se montre facile à régler. A toutes les allures, la barre est précise et le bateau « prévient » toujours. Au niveau de la manœuvre, on regrettera sans doute que le cockpit soit un peu exigu : les deux embraqueurs, les équipiers de grand-voile et de piano ont du mal à se partager l'espace en avant du rail d'écoute. Tandis que l'antidérapant de la plage avant manque d'efficacité (ce qui n'est pas le cas sur les passavants et dans le cockpit). Quelques chiffres notés lors de nos essais : au près serré par 15 nœuds de vent réel : 6,2 nœuds ; au portant sous génois : 8 nœuds ; vent arrière sous spi par 10 nœuds de vent: 5,6 nœuds ; par force 7 au vent de travers, 8 nœuds de moyenne sur 10 heures de route sous foc salent et grand-voile à un ris.

Dans sa taille, l'un des bons compromis course-croisière.

bavaria 38 cruiser

+ L'efficacité du génois.

+ La hauteur sous barrots
dans toutes les cabines.

+ La position de rappel,
confortable.

 Bavaria

- La table à cartes sans forgue
ni casier à documents.

- Au portant, l'écoute de
grand-voile gêne le winch
de génois.

 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 first 47.7

BÉNÉTEAU FIRST 47.7

Sa carène signée Bruce Farr, sa surface de voiles généreuse et son lest profond laissent augurer des performances remarquables. Avec ses emménagements bien conçus pour des navigations ambitieuses, le 47.7 est " le " voilier des grandes croisières rapides.

 first 47.7

 

Un cockpit de belle facture. Les équipiers sont bien servis tout comme le barreur : il dispose d'une barre à roue de grand diamètre qui tourne dans un évidement.

 

 

Le nombre d'exemplaires vendus dès la sortie de cette unité, en 1999, témoigne de ses qualités remarquables. Si on considère le dessin de sa carène, on note des lignes d'eau très caractéristiques des plans Farr : tendues, avec un maître-bau très reculé et un tableau arrière large. Une fois à bord, on apprécie la simplicité du plan de pont, qui concilie avec succès l'efficacité de la manœuvre en régate et l'agrément de la vie en croisière. À ce propos, quand on navigue en équipage réduit, bienvenus sont le winch électrique pour hisser la grand-voile, et le lazy-bag au moment de l'amener. Côté performances, le 47.7 tient ses promesses. Ainsi, par 7 nœuds de vent réel et mer tout juste ridée, à 65° du vent apparent, on a vu le speedo annoncer 6,5 nœuds ; et sous le grand spi de 167 m2, par 10 nœuds de vent réel, le bateau accrochait sans peine les 8 nœuds.

 first 47.7

 

Différentes versions

 

En ce qui concerne les emménagements, les concepteurs ont pris pour principe que le carré est le vrai centre de vie du bateau : d'où son volume impressionnant, obtenu en grande partie par une cuisine en long. A l'usage, cet agencement s'avère plus commode que la très classique disposition en "L". Ce carré long de 2,10 m pour 4 de large, se prolonge sur l'avant par la cabine de propriétaire, elle aussi immense, et prolongée par un cabinet de toilette. Deux autres cabines doubles sont ménagées sous le cockpit, et se partagent un second cabinet de toilette. Le 47.7 est proposé en différentes versions.

L'option course se caractérise par un tirant d'eau de 2,80 m et une surface de voile augmentée de 9 m2. Et on peut choisir un aménagement avec seulement deux cabines : celle de l'arrière est alors immense, tandis que la cuisine, située alors à tribord de la descente, adopte une disposition en ce qui la rend plus fonctionnelle

 first 47.7

Un 47 pieds d'exception pour la course et la croisière.

phoca thumb m first47-7ext-big   First 47.7     First 47.7

 

bavaria 38 cruiser

+ Les rangements de la table à cartes.

+ Le winch électrique pour la drisse de grand-voile.

 Bavaria

- L'aération du roof insuffisante.

- Le système d'échelle de bain.

 

 

Plus d'articles...