Les voiliers de marque Gib'Sea

ESSAIS GIB'SEA - DES EXTRAITS DE VOILE MAGAZINE

Gibert Marine, le chantier Gib'Sea propose des bateaux voiliers de croisière à Marans depuis 1972.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 gib sea 106

GIBERT MARINE GIB'SEA 106 S

Solidement construit, disposant d'emménagements vraiment destinés à vivre au large, le Gib'Sea 106 a tout pour séduire ceux qui conçoivent la croisière sous forme de grandes traversées, plus qu'en sauts de puce de mouillage en marina.

 gib sea 106

Le Gib'Sea 106 est proposé en trois versions: le Master qui est le modèle standard, le "S" qui se distingue des deux autres par sa cuisine plus importante , et le "Plus" qui est gréé d'un mât plus haut, doté de deux étages de barres de flèche. Tous trois ressemblent de plus au Gib'Sea 105, lancé en 1980 et qui se distingue par son tableau arrière moins incliné. Mais, dans tous les cas, il s'agit de dériveurs lestés, correspondant au cahier des charges suivant : dans un voilier de 10 mètres, proposer deux vraies cabines pour des croisières ambitieuses. Le but est atteint, et le concept répond encore à la demande de certains plaisanciers de l'an 2000.

Le chantier Gibert en collaboration avec les architectes Joubert/Nivelt avait su créer dans le Gib'Sea 106 un intérieur vraiment marin. Les équipets sont légions, la cuisine en U utilisable en toutes circonstances, tout comme la table à cartes.

 gib sea 106

Une seule cabine arrière double

 gib sea 106

Une cuisine en U immense, dotée d'un grand plan de travail et d'un véritable garde manger, une table à cartes équipée pour une navigation subtile (même si le GPS permet d'y consacrer moins de temps), une couchette de mer supérieure dans le carré. En quelques mots, ceux qui apprécient le rythme des quarts typique des traversées hauturières ont compris l'esprit de ce bateau. Pour le reste, il ne présente aucune originalité, avec sa cabine avant séparée du carré par un cabinet de toilette (avec douche). Et la cabine arrière double, installée sur bâbord derrière la table à cartes, laisse le côté tribord disponible pour un immense coffre à voiles. Il y en a deux autres, qui permettent donc d'embarquer sans hésiter tout le matériel dont on aime disposer pendant une longue croisière.Et comment marche-t-il ? Les versions « s » et "master" peuvent sembler un peu sous-toilées, mais le 106 donne toujours une impression de puissance et de sécurité. Un vrai bateau pour aller partout par tous les temps.

 

Le dériveur lesté pour aller loin, très recherché en occasion.

bavaria 38 cruiser

+ La solidité de la construction.

+ La capote qui protège le cockpit des embruns.

 Bavaria

- L'usure de l'axe de la dérive.

- Le passage sur les passavants encombrés par les cadènes

 

 

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 gib sea 90 plus

GIBERT MARINE

GIB'SEA PLUS 90

Ne confondez pas ! C'est le Gîb'Sea Plus 90 - élu bateau de l'année en 1983 - que nous présentons ici, et non le Gib'Sea 90, la version assagie qui fut mise sur le marché l'année suivante.

 gib sea 90 plus

 

Couchettes sur cadre dans le carré, winches de bastaques dans le cockpit, le Gib'Sea Plus ne peut renier ses origines : la régate. Il est servi pour cela par un gréement et un accastillage très sophistiqués.

 

Précisons donc tout de suite que ce Gib'Sea Plus 90 gagna des emménagements mieux adaptés à la croisière ainsi qu'un tableau arrière fermé, tandis qu'il perdait des bastaques rendues inutiles par son nouveau gréement en tête. Mais qu'est-ce donc que ce « plus » ? Au premier coup d'oeil sur le bateau, on fait un voyage dans le temps, jusqu'au tout début des années 80. Et on songe à des mots entrés dans l'histoire de la plaisance : jauge IOR, classe V, half-ton-ner. On se souvient aussi des prototypes qui s'alignaient pour la course en solitaire du Figaro. Mais attention, le Gib'Sea Plus 90 de Gibert Marine n'était ni l'adaptation en série d'un proto de course, ni la version régate d'un croiseur de série. C'était, dès l'origine, un coureur de série. Plus tard le chantier lança une version plus adaptée à une utilisation en croisière. C'est donc une machine hyper-accastillée que ce Gib'Sea Plus 90 et donc très complexe à mener. Ainsi le gréement fractionné avec hautes et basses bastaques dont les palans reviennent sur des winches dans le cockpit. Un dispositif de tenue de mât auquel s'ajoute en prime un pataras... Les commandes de chariots avale-tout, le palan d'écoute de grand-voile super-puissant avec ses poulies à roulements à billes. Et les voiles d'avant établies sur étai creux à double gorge font du Gib'Sea Plus une véritable machine de régate.

 gib sea 90 plus

Un génois sur étai creux

À l'intérieur aussi, ce bateau impose les contraintes de légèreté et de centrage des poids imposées par la course : couchettes sur cadres (avec palans de réglage pour compenser la gîte, grande table à cartes mais sans siège pour le navigateur. Cuisine simple (mais très suffisante). Et pas de table de carré : pour quoi faire ? Cette version est essentiellement dédiée à la course croisière sans aucune concession au confort. Ici, un seul souci : le poids !

Si on prétend donc vivre en croisière, il faut chercher un Gib'Sea 90, qui possède deux banquettes de part et d'autre d'une table de carré, une cabine arrière double, et une cabine avant, double elle aussi. Le confort quoi !

 gib sea 90 plus

Pour la régate en habitable, rien que pour la régate !

Gib Sea plus 90  Gib Sea plus 90   Gib Sea plus 90  

 

bavaria 38 cruiser

+ Le plaisir de disposer d'une machine sophistiquée.

+ Les performances à toutes les allures.

 Bavaria

- Une seule utilisation possible : la régate.

- Tout cet accastillage est-il vraiment nécessaire ?