Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
(5 / 1 votes)

 Alubat OVNI 345

ALUBAT OVNI 345

Onze mètres de coque permettent d'aller au bout du monde; la conception dériveur
intégral autorise tous les mouillages; l'aluminium est un matériau rustique: pour lui, aucune navigation n'est impossible.

 Alubat OVNI 345

 

Pour quatre équipiers, l'intérieur de l'Ovni 345 est parfait au niveau de l'espace et du confort.

Voici le genre d'unité à bord de laquelle on se verrait bien larguer les amarres pour une grande virée autour du monde !

La version que nous avons essayée donne en effet envie de vivre à bord, avec ses deux cabines et son vaste carré auxquels l'ébénisterie en orme apporte une plaisante chaleur. Étonnant Ovni !

Vu de l'extérieur, l'aluminium brut et les bouchains vifs lui donnent des airs de "4x4 des mers" ; et au pied de la descente, on se retrouve dans le plus "cosy" des yachts.

 Alubat OVNI 345

De larges passavants

Côté bâbord, voici la table à cartes (grande et dotée d'une bibliothèque), prolongée sur toute la longueur de la cabine par la cuisine. Le puits de dérive divise

l'espace en deux, et sert de support à la table du carré, qui occupe le côté tribord. Regardant vers l'arrière, on voit de part et d'autre les portes du cabinet de toilette (sur tribord) et de la cabine arrière sur bâbord).Cette dernière possède 1,85 m de hauteur sous barrot et accueille une très vaste couchette double, avec des rangements plus que généreux. La cabine avant est plus petite,mais tout à fait confortable. Le plan de pont a été conçu pour des navigations confortables : la barre à roue trône au milieu de l'immense cockpit.

Si on navigue en équipage réduit,le barreur peut s'occuper lui même du gé Alubat OVNI 345 nois pour les virements de bord, car il trouve les winches à portée de main. Les larges passavants rendent les déplacements sur l'avant simples, tandis qu'à l'arrière, une jupe facilite l'embarquement dans l'annexe. Pour évoquer ses performances,il ne fait aucun doute que par faible brise, l'Ovni 345 manque un peu de toile. Mais si on le considère avant tout comme le bateau des croisières tout-terrains, c'est le fonctionnement de la dérive et la possibilité de naviguer dans peu d'eau ainsi que le comportement à l'échouage qu'il faut regarder de près, et nous n'avons rien trouvé à redire ici.

 

Un dériveur intégral pour échouer et aller partout.

bavaria 38 cruiser

+ Les très nombreux
volumes de rangement.

+ L'arceau de cockpit

 Bavaria

- Bateau sous-toilé
dans le petit temps.

- L'absence de cloison
entre le plan de travail
de la cuisine et la table
à cartes.

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir