Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 
(4 / 1 votes)

Test du Hunter 38 (2005)

Hunter 38Un bateau confort, ce croiseur Hunter 38 s'offre une carène large, surtout à l'arrière.

La qualité et la performance

Les recettes qui ont fait le succès de ces voiliers atypiques venus aux États-Unis et maintenant en France, ont été conservées. Le gréement autoporté qui évite les pataras, mais impose de longues barres de flèche poussantes, un foc à faible recouvrement facilitant les virements de bord.

La barre d'écoute est fixée sur un solide arceau inox servant de support à un large bimini fixe au-dessus du cockpit. Les formes arrière très larges ont permis, suivant la version, d'installer un gigantesque lit double en travers de la route ou deux cabines jumelles. Vers l'avant, les emménagements en teck sont communs aux deux versions, avec une cuisine en L pourvue de nombreux rangements, une table à cartes réduite et un grand carré qui occupe toute la largeur de la coque et peut être transformé en couchette double d'appoint.

Si la régate n'est pas au programme, le Hunter 38 se montre plus performant que son prédécesseur grâce à des caractéristiques nettement améliorées.

 

Le carré du Hunter 38La vie à bord

Le plan intérieur est disponible avec deux ou trois cabines.

Le modèle à deux cabines est très confortable et avec une grande cabine propriétaire à l'arrière du bateau. Comme la plupart des Hunter, l'intérieur se concentre autour d'un grand et spacieux salon lumineux. La bonne hauteur sous barreau offre du volume et donc de l'espace.

Une cuisine en U sur tribord, un carré avec une table en teck joliment fini et des coussins pour se mettre à l'aise, c'est le tout confort. Hunter n'a jamais cru à l'austérité dans la conception de croiseur, c'est peut-être les racines et les valeurs de cette entreprise qui pense que les marins ne devraient pas souffrir en croisière.

La cabine avant du hunter 38

La cabine à l’avant du bateau : La seule cabine avant avec des boiseries imitation teck est très réussie. Les cloisons et façades sont finies avec des placages en teck mat. La qualité de montage et les travaux de finition sont exceptionnels. Toujours dans la cabine avant, la couchette n'à pas de découpe en V, ce qui est pour mieux dormir. Deux penderies et étagères.

La cabine arrière du Hunter 38

La cabine à l’arrière du bateau est celle du propriétaire, elle comprend une large couchette transversale avec sièges et dressing. Il a également deux penderies, il aurait été utile d'avoir plus de tiroirs. La ventilation est excellente, on peut dire que ce bateau est bien construit pour les climats chauds ! Il ya beaucoup d'ouverture et les panneaux intègre des stores tout en nuances.

La cuisine comprend des plans de travail en Corian, un lavabo double, une cuisinière avec trois brûleurs et four, plus un micro-ondes et un frigo. Il y a suffisamment de placards pour ranger poêle et casseroles. Bien placé au pied de la descente, le cuisinier bénéficie d'un grand linéaire de paillasses et d'une bonne ventilation.

La cuisine du Hunter 38La table à carte du bateau se trouve en face de la cuisine, juste à l'avant.

La table à carte est petite, mais bien conçut ! Cette espace peut largement accueillir tous les instruments nécessaires à la navigation.

La table à carte du Hunter 38

Une conception innovante

Le spacieux cockpit arrière est un concept de marque Hunter : le confort, la facilité et l'innovation.

Le Hunter 38 montre également une éthique de construction évoluée, les matériaux sont de bon niveau et la philosophie de conception mélange forme et fonctionnalité.

Hunter Marine construit des voiliers depuis plus de 30 ans et Warren Luhrs est un innovateur implacable.

Détails : La coque est en sandwich balsa au-dessus de la ligne de flottaison et en stratifié massif en dessous. C'est bonne façon d'utiliser les masses, les qualités d'isolation et de rigidité de coque en sandwich, tout en maintenant la résistance à l'impact de la fibre de verre en eau vive. En outre, une couche de Kevlar est ajoutée à la coque autour de la quille, cette zone est la plus susceptible d'être touchée en cas de collision. Le pied de quille à ailettes est en plomb et est fixé avec des boulons inox.

La coque et le pont sont assemblés sur les rebords externes, liés avec du 3M 5200 et boulonné. Bien que cette jointure soit solide et facilite l'accès d'inspection, elle est sensible aux dommages causés par les mésaventures d'accostages. Hunter a développé une nouvelle plate-forme en gelcoat, MaxGuard, et affirme qu'elle est moins sensible à la décoloration et au fendillement.

Sur le pont, le Hunter 38 a un grand cockpit. La plate-forme B & R élimine le pataras et ceci couplés avec l'arc en acier inoxydable qui prend en charge le chariot de grand voile est crée un espace de liberté au cockpit. L'écoute de grand voile et le chariot sont renvoyés vers les supports latéraux de l'arche. C'est un peu bizarre au début, mais le compromis pour plus d'espace dans le cockpit est une bonne solution et l'on s'y fait sans contrainte. L'arceau fourni peut également être idéal pour les éclairages du cockpit ou le montage de haut-parleurs et offre un support solide pour un bimini.

A l'arrière trois taquets d'arrimage bien utile et des rangements pour garder les drisses hors de la vue. Le siège du barreur amovible permet un accès facile à la jupe arrière, qui possède une douche froide et chaude bien placée. Le Hunter 38 dispose également de Flexiteak, un matériau composite PVC qui à l'aspect et le touché du teck, mais ne nécessite aucun entretien. Il est utilisé dans le cockpit, les sièges et le pont.


Un bateau confortable !

Le plan de voilure du Hunter 38 dispose d'une grande voile, full-batten et un petit foc, qui chevauchent à peine l'enrouleur de génois. La grand-voile fournit l'essentiel de la puissance et le génois est facile à contrôler sans même un accoup. La clé de cette réussite est la plate-forme R&B avec des épandeurs en flèche double et pas besoin d'un pataras.

Cette plate-forme est pratique et efficace, mais limite la navigation au vent arrière ! En effet, la grand-voile ne peut pas être choquée très loin sans toucher les barres de flèche. La solution consiste à rester vent amure ou au portant, ce qui est le moyen le plus sûr sous voile et entre nous, de toute façon et il est toujours plus rapide et moins stressant de naviguer ainsi.

Une grand-voile classique lattée en standard, mais je pense que la plupart des bateaux seront vendus avec le mât enrouleur. Toutes les drisses sont guidées à l'arrière. À première vue, les écoutes de voiles avants sont bien à l'intérieur, mais semblent un peu courtes. La plage de réglage pour le petit foc est limitée, alors pourquoi encombrer le pont avec les écoutes dont vous n'avez pas besoin. L'accastillage comprend tous les grands noms, Harken, Lewmar, Spinlock et d'autres.

La galerie photos du Hunter 38

Navigation rapide et facile

Sous voiles

Malheureusement, lors du test, le vent est léger. Nous avons mis le bateau à l'épreuve sur tous les points. Virer de bord est facile, le chariot du petit foc plus ne nécessite pas beaucoup de punch, et le Hunter 38 passe par le vent proprement. Le Hunter 38 nous a montré ses atouts. Dans 10 noeuds de vent vrai, nous avons navigué à plus de 6 noeuds. Naturellement, nous avons ralenti dès que nous sommes tombés sous le vent, mais nous avons encore maintenu 5 noeuds. Le bateau est bien équilibré, ce qui n'est pas toujours le cas avec un grand croiseur et je pense que le Hunter 38 sera facile à naviguer et ne fera aucune difficulté au pilote automatique.

« Le bateau s'est très bien comporté » et il était aussi incroyablement maniable. Lors d'une rencontre fortuite avec un J/80 qui naviguait derrière nous, il s'avère que nou

s étions à la même vitesse. La vitesse moyenne mesurée de 4,5 noeuds sous grand-voile seule, 5,8 noeuds au près avec une voile avant et près de 7 noeuds sous un vent de travers, le tout avec environ 10 nœuds de vent réel.

Avec le moteur, le bateau a conservé ses bonnes performances et sa manoeuvrabilité. Avec l'option de 40 chevaux Yanmar, le Hunter 38 a atteint une vitesse moyen

ne d'environ 6,5 noeuds à 2500 tr/min et 7,2 noeuds à 3000 tr/min.

J'ai été impressionné par la conception et la qualité, c'est un bateau bien conçu et bien pensé, nous avons navigué correctement , agréablement et rapidement. Ce bateau mérite un examen attentif pour ceux qui cherchent un bateau cette classe.

Hunter 38


Hunter : des bateaux marins qui offrent aux propriétaires et à leurs invités une qualité et une facilité de vie à bord.

Les plus du Hunter 38

•    La barre d'écoute sur le bimini.
•    La barre repliable pour accéder

à la jupe arrière.

Le moins du Hunter 38

•    Les barres de flèche limitent l'ouverture
de la grand-voile

Caractéristiques techniques du Hunter 38 (année 2005) :

Architecte    Luhrs Marine

Constructeur Hunter Marine (USA)
Longueur : 11.63 mètres (38.16 pieds)
Largeur : 3.94 mètres
Tirant d'eau    1,53/1,98 m
Poids    8 000 kg
Déplacement    : 8 500 kgLest : 2 782 kg

Vitesse Max : 8.0 noeuds     
Vitesse de Croisière : 7.0 noeuds
Voilure au près : 82 m2
Prix neuf : 159 750 €

Visite virtuel du Hunter 38

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir